Travaux

  • Le Fort de la Bastille s’embellit !

    Travaux de valorisation patrimoniale des ouvrages du site sommital de la Bastille, édifice inscrit aux Monuments Historiques.

    Aujourd’hui, d’importants investissements sont nécessaires pour conserver et mettre en valeur le Fort de la Bastille, propriété de la Ville de Grenoble.

    Inscrits dans le cadre de l’année Grenoble Capitale Verte Européenne 2022, ces travaux sont conçus le plus possible dans l’esprit des préoccupations et des enjeux environnementaux, privilégiant le réemploi et les matériaux peu énergivores, et les circuits courts.

    Ces travaux concernent :

    • Tranche 1 : Gare haute du Téléphérique, construite en 1934

      Traitement des fissures, reprise du crépi et de la peinture des façades.

      Durée du chantier avril 2022 – juillet 2022

    • Tranche 2 : Étanchéité du Cavalier Casematé, construit autour de 1830

      Réalisation de l’étanchéité au-dessus de la salle Dutrievoz (salle d’exposition et de réception de 450m2).

      Reprise de l’étanchéité existante au-dessus du Musée des troupes de montagne (600m2) et de la salle Lesdiguières (225m2).

      Durée du chantier : novembre 2022 – mars 2023

       

    • Tranche 3 : Réfection de la Place Tournadre

      Reprise du sol de la place principale du site sommital de la Bastille avec reprise des réseaux souterrains si nécessaire.

      Chantier en 2023

       

  • Vous souhaitez nous contacter ?

    Quai Stéphane Jay
    38000 Grenoble
    Tel. : 04 76 44 33 65
    Email : info(at)bastille-grenoble.com

      Contact Téléphérique Grenoble instagram  Contact Téléphérique Grenoble twitter

    Pour être informé de ce qu’il se passe à la Bastille inscrivez-vous à notre newsletter

Maitrise d’ouvrage : Régie du Téléphérique Grenoble Bastille – contact Patricia Gallois

Maitrise d’œuvre : Cabinet d’architectes Paul & Seguin – Éric Seguin,

Budget HT : (Hors maitrise d’œuvre) 995 000 €

Avec le soutien de l’Etat (DSIL), du Département de l’Isère, de la Ville de Grenoble et de la Régie du Téléphérique

  • Logo Téléphérique Grenoble Bastille

Fermeture annuelle du téléphérique
du lundi 08 janvier 2024 au vendredi 09 février 2024 inclus.

  • Comme chaque année depuis 90 ans, le téléphérique de Grenoble Bastille sera fermé en janvier pour assurer les travaux de maintenance annuels sur la remontée mécanique.
    Ils débuteront le lundi 8 janvier et s’achèveront le vendredi 09 février 2024 au soir.

    Durant cinq semaines, sous la direction du personnel de la Régie du Téléphérique, l’attention est mise sur l’entretien et la sécurité, avec une assistance du cabinet ERIC pour la maîtrise d’œuvre, de la société RMC pour les contrôles magnétographiques des câbles et les contrôles magnétoscopiques des soudures, de l’APAVE pour le contrôle des installations et fonctionnements électrique des bâtiments, et de l’entreprise CETA pour la manutention lourde.
    Cette année, avec plus de 184 000 heures de fonctionnement, les travaux consisteront en :

  • → Semaine 1, 2 et 3 : Contrôle magnétographique des câbles porteurs dans leur quasi-totalité, y compris le tambour d’ancrage en gare motrice (cette opération à lieu tous les 20 ans), contrôle des câbles de tension porteur, échange des câbles de sécurisation des câbles de tension porteur, échange des axes des poulies de déviation porteur, contrôle magnétoscopique des soudures des structures métallique G1 + g2 + pylône, entretien électrique, contrôle des appareils de levage

    → Semaine 4 :
    – la révision des appareils à vent,
    – l’entretien annuel de la machinerie,
    – l’entretien du moteur thermique,
    – l’échange du frein de service,
    – L’échange du filet de rattrapage en gare retour.

    → Semaine 5 : La visite annuelle de l’installation clôturera cette phase de travaux avec deux jours d’essais de l’ensemble des sécurités électriques et mécaniques, les 06 et 07 février 2024 avec le concours des Services Techniques des Remontées Mécaniques et de Transports Guidés (STRMTG).

    La réouverture du téléphérique est prévue le samedi 10 février, à 11h00. Le coût de ces travaux s’élèvera cette année à près de 77 000 € HT.

Print Friendly, PDF & Email