Historique du Téléphérique

  • L’effacement des contraintes militaires et l’évolution des esprits favorisent l’émergence d’une grande idée : « monter » au Fort de la Bastille, jusque-là réservé aux militaires. Cette fortification, véritable promontoire au-dessus de la ville de Grenoble, représente en effet un lieu de promenade et un point de vue sans pareil sur la ville et les montagnes environnantes.

    C’est alors qu’entre 1920 et 1934, Paul Michoud, vice-président du syndicat d’initiative, soutenu par Paul Mistral puis Léon Martin tous deux Maires de Grenoble portent le projet d’un téléphérique qui rendra la Bastille accessible au grand public et deviendra un nouveau vecteur de découverte d’un site proche et pourtant si lointain.

    Suite à cette détermination, une entreprise Allemande nommé « Bleichert » propose le système le plus simple et le plus sûr ainsi que le meilleur rapport qualité prix. L’architecte Jean Benoit signe les plans des deux gares. Les charpentes métalliques sont réalisées par Para à Grenoble.

    L’aventure du téléphérique Grenoble Bastille peut enfin prendre place dès le 9 septembre 1934 !

  • Pour plus de détails sur l’histoire du Téléphérique (PDF).

    Deux expositions photo permanentes sur l’histoire du téléphérique de 1934 à nos jours sont visibles tous les jours sur la Place Tournade du Fort de la Bastille.
    Accès libre et gratuit.

Print Friendly, PDF & Email